Mythologie derrière les postures: Vasisthasana

Le mythe derrière la posture: Vasisthasana

Les postures de yoga sont souvent dédiés à des figures héroïques, mythique et sages de la culture indienne. Ces figures sont porteuses d'un idéal, de qualités que l'on peut atteindre et perfectionner à travers une pratique régulière des asanas. En savoir un peu plus sur ces personnage mythique, chargés de symbolisme permet de plonger un peu plus profond dans le yoga en abordant les postures sous un autre angle.
Si sur le plan physique Vasisthasana est un équilibre délicat à maitriser qui demande force des bras et souplesse du bassin et des jambes, sur le plan émotionnel et mental Vasisthasana incarne la grace et la sagesse du sage du meme nom Vasistha. Fils du Dieu Brahma, Vasistha est naturellement destiné au chemin spirituel à l'inverse de son alter ego Vishwamitra avec qui son altercation lui a permis de démontrer ses qualités de caractère.
Ce qui commenca par une dispute pour l'acquisition d'un bien materiel, à savoir la vache qui exauce les souhaits, Nandini,  se transforme en chemin spirituel pour Vishwamitra, alors connu comme le roi Kausika. La meme chose à tendance à se produire lorsque l'on pratique le yoga depuis un certain temps. Ce qui commence par une performance physique devient une recherche de la vérité absolue, une union avec soi, une libération.
Après que le sage ait offert l'hospitalité au roi et à son armée entière, Kaushika demanda comment un endroit aussi reculé et petit puisse offrir un tel festin à lui et son armé. Vasistha expliqua qu'il possédait une vache, nandini, offerte par la déesse Indra, qui avait le pouvoir de lui offrir tout ce dont il avait besoin.
Kaushika déterminé à posséder la vache s'engagea dans une lutte acharnée, insultant, menaçant et faisant recours à la force physique pour prendre la vache magique. En dépit de toutes ces offences, Vasistha resta serein et imperturbable. Touché par la grace du sage, le roi Kaushika laissa tombé l'envie d'obtenir la vache mais déterminé à obtenir plus de force à travers un accomplissement spirituel. Au fond c'est de cette manière que Vasistha à obtenu 'victoire' sur lui jusqu'à présent.  Après une longue période de pénitence et d'austérité, le roi Kaushika acquiert le titre de brahma, connu sous le nom de Vishwamitra et devint l'un des sages les plus connus d'Inde. Vasistha lui meme lui donna le titre brahmarishi.  Cet acte témoigne encore de la grace, de l'humilité et de l'incommensurable sagesse de  Vasistha.

Sur le plan physique, on puise la force necessaire pour executer Vasisthasana par la grace du mouvement avec la jambe qui s'élève vers le haut et le bras qui s'étire vers le ciel. La difficulté de la posture est de maintenir l'équilibre malgré l'asymetrie du corps et la force de la gravité qui pousse le corps en dehors de son alignement au risque de pousser les hanches trop haut ou encore basculer les fesses en arrière et la poitrine en avant. Afin de maintenir la posture, il faut s'enraciner profondément avec la main d'appui, encrer le pied au sol pour pousser les hanches vers le haut. Cultivez un esprit calm et serein pour trouver la stabilité physique dans la posture. La connection avec la force de la base en respirant moins mais efficacement permet de se connecter profondément avec la ligne centrale du corps pour se balancer gracieusement et sans effort.

Le temps, de la pratique et de l'humilité permettrons d'atteindre son but. Abandonnez-vous dans le voyage, c'est dans l'agitation de notre esprit que le chemin spirituel commence. Le corps n'est que le simple outil vers la liberation et la réalisation de soi.

Merci, bonne pratique!

Posted in mythologie, postures, Uncategorized.