Respirer pour se muscler!

La terre puise sa force dans son centre pour réchauffer la surface de la terre. A sa manière, le corps humain fonctionne sur le meme principe: il puise sa force de son centre, le diaphragme.

Le diaphragme c' est quoi?

Le diaphragme est un muscle, actif 24/24, 7/7 et que l'on utilise aussi bien pour réspirer que pour se stabiliser. Quand on y pense, on respire en moyenne 20,000 fois par jour. Quelque soit notre manière de respirer on utilise le diaphragme. De part sa position centrale, le diaphragme agit également sur les abdominaux et fait donc office de stabilisateurle plus efficace, ce qui en retour protège la colonne vertebrale. Si on jette un coup d'oeil à notre tronc, il a la forme d'un cylindre entouré par des muscles (nottament transversus abdominus), le diaphragme en haut et le périnné en bas. En respirant, tous ces muscles agissent ensemble. Le diaphragme est comme un parachute, il s'aplatie et pousse les organes vers le bas, ce qui met de la pression sur le périnné qui en retour se muscle. L'aplatissement du diaphragme permet aux poumons de recevoir l'air inspiré. A l'expiration le diaphragme se décontracte et reprend sa position.

C'est une question de pression, compression et relachement.

Le diaphragme se contracte et se pousse contre la paroi abdominal.

Le perinné créer une resistance pour soutenir les organes poussés vers le bas.

La paroi abdominal se contracte, transversus abdominus (le muscle qui entoure le tronc devant, derrière et sur les cotés) comprimel'abdomen vers l'interieur et fait l'effet d'un corset et augmente la pression à l'avant de la colonne vertebrale.

Cette pression est équilibré par la contraction des muscles en bas du dos (extenseurs lombaires).

L'ensemble de ces actions stabilise et étire la colonne vértébrale.

Comme tous les muscles, pour etre à son max le diaphragme doit etre étiré et musclé.

Lorsque nous respirons consciement avec entre autre la respiration en 3 temps, on se prépare au renforcement musculaire et stabilisation de l'interieur vers l'exterieur. C'est une mise en place pour un travaille de respiration plus intense comme uddiyana bandha.

L'utilisation de uddiyana bandha et de moola bandha travaille sur l'utilisation d'une force qui surgit du plus profond, du centre du corps.

Avant de pratiquer uddiyana bandha, on peut s'y préparer allongé au sol. Cela permet de se sensibiliser au mouvement du diaphragme et de s'assurer que l'on active bien transversus abdominus.

Allongé au sol, les mains sur les hanches, inspirez, et expirez tout l'air qui se trouve dans le corps. Sentez le ventre rentrer et pousser contre la colonne vértébrale. Le bassin doit rester en position neutre et ne pas bouger ainsi que la cage toracique. Les cotés du tronc poussent vers la colonne vértébrale et appuie contre les mains.

Si vous etes à l'aise, passez à l'étape suivante. Asseyez vous confortablement. Prenez le temps de vous connecter avec votre centre. Gardez le dos droit, les épaules relachées et le menton légèrement rentré.

Inspirez. Expirez tout l'air. Comme précédement, prenez conscience du ventre qui rentre, sans bouger le bassin.

Retenez votre souffle. Soulevez le ventre vers la cage toracique comme s'il était aspiré. Étirés la cage thoracique dans toutes les directions (devant et sur les cotés).

Lorsque l'air ne peut pas accéder aux poumons, le tendon central du diaphragme est tiré vers la cage thoracique, le diaphragme est étiré et tire les muscles et les organes qui s'y rattachent. Le diaphragme, les abdominaux et les organes sont tonifiés.

Mieux vaut commencer la pratique d'uddiyana bandha indépendement des asanas. Une fois à l'aise on peut incorporer la pratique d'uddiyana bandha et de moola bandha lors des postures pour une plus grande stabilitée. La pratique des bandhas permet de fortifier le corps de l'interieur mais également ouvre la voie spirituelle du yoga. Sans l'execution des bandhas, les postures restent superficielles, seules les couches superieures des muscles sont activées et l'esprit est moins enclin à se tourner vers l'interieur.

Merci, bonne pratique!

Posted in postures, respiration.