Appliquer les principes de base : Paschimottanasana

Paschimottanasana est une posture clé du hatha yoga. Bien qu'elle soit souvent referée comme étant une solution pour étirer les ischio jambiers et les mollets, cette posture ouvre la voix à bien plus... Le nom de la posture nous l'explique. Paschima signifie l'ouest. Traditionnellement, la pratique du hatha yoga avait lieu tot le matin, face au soleil levant. Par conséquent, l'avant du corps faisant face au soleil et fait donc référence à l'est et toute la partie arrière fait référence à l'ouest. Paschima signifie l'ouest, exécuter paschimottanasana veut donc bien dire qu'il s'agit d'étirer toute la face arrière du corps et non pas seulement les jambes. Si nous avons souvent tendance à rester concentrer sur une petite partie du corps (souvent celle qui fait mal) il ne faut pas oublier pour autant que toutes les parties du corps sont interdépendantes. Porter sont attention sur l'allongement de la colonne vertébrale, l'ouverture de la poitrine, permet également d'intensifier l'étirement des ischio jambiers. Paschimottanasana est une expérience. Une expérience de tout son corps. Une prise de conscience de tout son être. Lorsqu'on pratique une posture on reste bien souvent bloqué sur la partie qui nous fait défaut, serré, tendue, qui brule et tremble. On reste bloqué dans les 'nœuds' physiques, émotionnels et mentaux. Si à l'inverse on étend sa prise de conscience à tout le corps avec un esprit equanime, l'expérience de la posture sera tout autre. Prendre le temps d'observer, ressentir toutes les parties du corps, les articulations, muscles, tendons... et la relation entre toute ces parties nous permet alors de comprendre ce qui nous fait défaut pour s'auto ajuster et profiter pleinement du mouvement. Le corps est une unité, qui prend tout son sens lorsqu'on prend le temps d'expérimenter et renouer une relation étroite avec son fort intérieur.

Pour executer paschimottanasana, commencer en position assise, les jambes tendues

La colonne vertébrale est étirée vers le haut. Si vous avez des difficultés à garder le dos droit, asseyez vous sur une couverture, pliez les genoux ou placez les mains derrière le dos.

Les chevilles, les genoux et les hanches sont alignés

Contractez le périnée, rentrez le bas du ventre pour protéger la colonne vertébrale et ouvrir l'arrière du bassin.

Prenez le temps de sentir l'espace à l'intérieur du bassin. Plus vous créez de l'espace, plus vous serez en mesure d'étirer le colonne vertébrale et donc les ischio jambiers.

Respirez profondément pour vous connecter de l'intérieur, les épaules, le visage et la nuque sont décontractés.

Expirez, placez les mains sur les jambes, serrez l'intérieur des cuisses et relâchez le bustes vers l'avant. (en restant là ou vous êtes confortables)

Gardez le menton rentré.

Respirez confortablement dans la posture. A l'inspiration, ouvrez la cage thoracique, à l'expiration contractez le périnée, relâchez le sternum vers les jambes tout en gardant l'ouverture crée à l'inspiration.

Attention à bien gardez la nuque dégagée et ne pas compresser au niveau des épaules, poussez le sternum vers les jambes.

Lorsque nous pouvons apprécier l'expérience du corps dans son entier et rester confortable dans la posture, un sentiment de calme surgit naturellement des profondeurs. Alors le Yoga prend place.

Merci et bonne lecture!

 

 

Posted in postures, principes du yoga.

Leave a Reply

Your email address will not be published.